NiYHDe l'info en exclusivité par NiYH.

0 Pourquoi opter pour le statut auto entrepreneur ?

Charlotte to Lectures  

Créé dans le cadre de la loi de modernisation de l’économie, le statut auto-entrepreneur apparaît comme une excellente solution pour créer une entreprise. Bien qu’il présente certaines limites, ce régime est nettement avantageux pour les entreprises individuelles. Nous vous révélons ici pourquoi choisir ce statut.

Simplicité des formalités administratives

Avec ce régime, vous pouvez devenir autoentrepreneur en ligne en quelques minutes. Il est possible d’obtenir votre numéro d’immatriculation en transmettant simplement votre déclaration en ligne. Pour cela, il vous suffit de remplir un formulaire PO AE à envoyer au centre de formalité des entreprises qui correspond à votre activité.

Pour les activités artisanales, le document s’envoie à la chambre des métiers de l’artisanat. Il est alors nécessaire de suivre un stage préparatoire à l’installation. Lorsque l’activité est libérale, l’URSSAF est le CFE adéquat. Pour une activité de nature commerciale, la chambre de commerce s’occupe de votre dossier.

Un statut très accessible

Être auto-entrepreneur, c’est bénéficier d’un régime juridique très attractif. En effet, ce statut permet d’exercer une activité libérale, commerciale ou artisanale à titre principal ou complémentaire. Il est ouvert à tout le monde et permet de tester un projet ou de compléter ses revenus. Vous pouvez donc effectuer une activité de votre choix en bénéficiant du régime fiscal de la micro-entreprise. De plus, il est tout à fait possible de revenir à un régime réel surtout lorsque vous avez de lourdes charges.

La possibilité de choisir la fréquence de paiement des charges sociales

Sous ce régime, vous pouvez choisir comment payer vos charges sociales. Les contributions et cotisations sociales peuvent alors s’effectuer de façon mensuelle ou trimestrielle. Dans tous les cas, le montant est calculé en fonction du chiffre d’affaires de l’entreprise. De plus, les taux pratiqués sont très avantageux. Par exemple, les entreprises opérant dans la location de meublés de tourisme sont soumises à un taux de 6% seulement. Par ailleurs, vous n’avez pas de cotisation à verser en l’absence de chiffres d’affaires.

Bénéficier de certaines exonérations

réunion entreprise

La cotisation sur la valeur ajoutée est une composante de la contribution économique territoriale des entreprises. En étant auto-entrepreneur, vous n’êtes pas redevable de cette cotisation. En effet, elle ne concerne que les entreprises dont le chiffre d’affaires excède 152 000 euros. En outre, depuis 2015, tous les auto-entrepreneurs doivent en principe payer la cotisation foncière des entreprises CFE.

Cependant, vous êtes exonéré durant l’année de création de l’entreprise et dans le cas où votre chiffre d’affaires est inférieur à 5000 euros par an. Vous êtes également déchargé de plein droit lorsque vous exercez certaines activités commerciales et assimilées. Il en est de même pour les activités artisanales et assimilées. L’exonération concerne par exemple :

  • L’exploitation agricole ;
  • Les pêcheurs ;
  • Les sportifs ;
  • Les vendeurs à domicile indépendants ;
  • La location d’une partie meublée de l‘habitation…

La TVA et l’impôt sur le revenu

fiscalité

En tant qu’auto-entrepreneur, vous n’avez pas à facturer ou à déclarer la TVA. Vos tarifs seront alors plus compétitifs que ceux de vos concurrents assujettis à la TVA. Par rapport à l’impôt, le chiffre d’affaires est intégré aux revenus du foyer fiscal pour le calcul.

Par ailleurs, vous pouvez opter pour un prélèvement social et fiscal libératoire forfaitaire. Dans ce cas, vous pouvez payer en une fois l’impôt et les charges sociales obligatoires, calculés de manière forfaitaire. Cela facilite la gestion de la trésorerie. En dehors de cela, l’auto-entrepreneur bénéficie de diverses aides de l’Etat et des organismes privés. Il s’agit par exemple de l’ACRE, l’ARE et l’ARCE qui donnent un réel coup de pouce dans la gestion de l’entreprise.

Leave a comment