Le Golf Drouot renaît

Golf DrouotAprès sept ans de silence, le Golf Drouot, avec l’appui de Kanterbrau, a rouvert ses portes le 28 septembre. C’est, dorénavant, le Bus Palladium qui accueille tous les mercredis le célèbre temple du rock, dont la marraine est la comédienne Béatrice Dalle et le parrain, le couturier Jean-Paul Gaultier. Créé par Henri Leproux, le Golf Drouot est devenu dans les années soixante l’endroit de prédilection de tous les fans de musique. Grâce au fameux Tremplin, les rockers y ont vu débuter Johnny Hallyday et Eddy Mitchell. Nombreux sont ceux qui cm fait leurs premières armes au Golf : de Chamfort à Polnareff en passant par et Jonasz, mais aussi Balavoine, Sheila, Christophe, Sylvie Vartan, Antoine et les groupes Trust. Martin Circus et Téléphone. Jusqu’à sa fermeture en 1981, le Golf a eu de deux millions de visiteurs et le Tremplin a une chance à Plus De 6 000 groupes ou chanteurs. Henri Leproux renoue avec la grande tradition du Golf Drouot et donne, ainsi, la possibilité a de jeunes artistes de connaître leur musique. Pour tous renseignements sur le Tremplin, tapez 3615 code KMC, ou écrivez et envoyez une cassette au bureau du Golf Drouot Kanterbrau, 27, rue des Poissonniers, 92200 Neuilly-sur-Seine.

Proserpine conquiert la musique

musique
Dans le cadre de sa politique de diversification, Proserpine développe une collection de cassettes musicales. Après « Brel, dix ans après », « Sardou au Palais des Congrès », « Queen, live à Toronto », « Jonathan Livingston le goéland » et « Absolute beginners », Proserpine enrichit la collection Vidéo Hits avec « Charles Aznavour au Palais des Congrès ». Pendant quarante jours, le Palais des Congrès a affiché complet pour ce superbe spectacle, composé de vingt-neuf chansons. Réalisé par Gérard Van Der Gucht, le récital d’Aznavour est disponible dans son intégralité en hifi stéréo. D’autre part, Proserpine sort la comédie musicale de Serge Lama sur Napoléon. Le chanteur a profité de sa tournée eh Amérique du Nord pour confier aux Américains le tournage de son spectacle. Napoléon-Lama est une fresque musicale en, dix-sept tableaux et vingt-cinq chansons. Entouré de vingt comédiens, dont Christine Delaroche dans le rôle de Joséphine, Serge Lama fait revivre les campagnes napoléoniennes et la vie amoureuse de l’immortel petit caporal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *